.
Direkt zum Inhalt.
Direkt zum Inhalt.
Tagungskalender 2006
Jänner
.
Februar
.
März
.
April
.
Mai
.
Juni
.
März
  Mo Di Mi Do Fr Sa So  
 
.
.
1
.
2
.
3
.
4
.
5
.
 
  6
.
7
.
8
.
9
.
10
.
11
.
12
.
 
  13
.
14
.
15
.
16
.
17
.
18
.
19
.
 
  20
.
21
.
22
.
23
.
24
.
25
.
26
.
 
  27
.
28
.
29
.
30
.
31
.
.
.
 
 
.
.
.
.
.
.
.
 
 
.
.
.
.
.
.
.
 
Service
.
.
.
.
.
.
.

Erklärungen in internationalen Organisationen

04.05.2006

OSCE Permanent Council No. 607


Déclaration de l’Union à l’occasion de l’intervention des deux co-présidents de l’Alliance des civilisations devant le Conseil Permanent du 4 mai 2006

  1. Monsieur le Président, l’Union européenne se réjouit de la venue devant le conseil permanent de l’OSCE des deux co-présidents du groupe de haut niveau de l’Alliance des civilisations et leur souhaite un plein succès dans l’accomplissement de l’importante mission qui leur a été confiée par le Secrétaire général des Nations-Unies.
  2. Les Etats Membres de l’Union Européenne soutiennent cette initiative des Nations Unies, qui s’inscrit dans le droit fil de leurs propres priorités et correspond à leurs valeurs, et ils entendent concourir activement à sa mise en œuvre.  Les événements qui se déroulent dans nos pays comme dans les pays et régions dont l´Europe est voisine nous confirment chaque jour davantage la nécessité d’œuvrer au dialogue et à la compréhension mutuelle dans le respect de nos différences, mais aussi avec la volonté d’œuvrer partout à l’observance des droits de l’homme et des libertés fondamentales.
  3. L’Union Européenne s’est dotée des instruments de combattre l’intolérance ethnique, culturelle ou religieuse. Cet objectif justifie la mobilisation de toutes nos énergies. Au-delà de la lutte contre les dérives racistes, antisémites, islamophobes et xénophobes et contre toute forme d’intolérance et d’extrémisme, notamment religieux, il est également essentiel d’œuvrer inlassablement à la compréhension mutuelle, au sein de nos sociétés, comme au-delà de nos frontières. L’Union Européenne s’y est résolument engagée au travers d’un certain nombre d’initiatives, concernant en particulier les Etats de son voisinage.
  4. L’objectif assigné par M. Kofi Annan à l’Alliance des civilisations “répondre au besoin d’un effort résolu de la communauté internationale, tant au niveau institutionnel qu’à celui de la société civile, de combler les divisions et surmonter les préjugés, les fausses représentations et la polarisation”  présente certaines complémentarités avec l’activité de l’OSCE, dont l’action s’articule autour du concept global de sécurité humaine.
  5. Deux Etats Membres de l’OSCE, l’Espagne et la Turquie, jouent un rôle de premier plan au sein de l’Alliance des civilisations, et peuvent ainsi avoir un rôle utile d’information et de relais de l’initiative des Nations Unies auprès de l’OSCE. Conformément à la décision adoptée à la réunion ministérielle de Ljubljana, l’UE soutient le principe d’une contribution appropriée de l’OSCE à l‘Alliance des civilisations et attend des propositions claires et ciblées du Secrétaire Général de l’OSCE en ce sens.
  6. Organisation vouée à la sécurité et à la coopération, l’OSCE vaut d’abord par la flexibilité et la réactivité des instruments qu’elle a créés pour répondre au mieux, sur le terrain, avec pragmatisme et efficacité aux situations de crise, et mieux encore, pour les prévenir. L’Union européenne soutient activement l’action de l’OSCE face aux conflits de toute nature qui menacent la stabilité de notre région. Face à la montée de l’extrémisme et de l’intolérance qui l’accompagne, elle apporte son concours aux institutions de l’OSCE concernées, en particulier le BIDDH et son unité tolérance et non discrimination, le Haut Commissaire aux Minorités Nationales et le Représentant pour la Liberté des Medias. L’UE apporte aussi son concours à l’action de la présidence en exercice et de ses Trois Représentants Personnels pour la tolérance et la non-discrimination. Nous nous félicitons aussi  des activités récentes ou proches  à cet égard, comme les réunions qui doivent se tenir à Varsovie le 9 mai et à Almaty le 12 et 13 juin, ainsi que la réunion d’ONG qui la précédera.
  7. L’Union Européenne, pour sa part, entend donc apporter une contribution à la réalisation des tâches assignées à l’Alliance des civilisations dans l’esprit de dialogue et de respect mutuel sans lequel il ne saurait y avoir de compréhension durable.

La Bulgarie et la Roumanie, pays adhérents, la Turquie, la Croatie* et l'ancienne République yougoslave de Macédoine*, pays candidats, l'Albanie, la Bosnie et Herzégovine et la Serbie et Monténégro, pays du processus de stabilisation et d'association et candidats potentiels, ainsi que l'Islande et le Liechtenstein, pays de l'Association Européenne de libre-échange, membres de l'Espace économique européen, aussi que l’Ukraine et la République de Moldavie se rallient à cette déclaration.

 

*La Croatie et l'ancienne République yougoslave de Macédoine continuent à participer au processus de stabilisation et d'association

 

Datum: 04.05.2006